Poulet épicé et riz pilaf<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>4 (1)</span></span>

Un délice ce plat, mais j’ai dû repasser le plat sous le grill car la chapelure n’avait pas vraiment roussi.

La prochaine fois, j’essaie de les cuire à la poêle.
Délicieux avec la sauce BBQ miel moutarde de Devos Lemmens…

Poulet sauce d’enfer<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (2)</span></span>

Une recette rapide qui mérite d’être testée, vraiment.

J’ai servi ça avec une salade romaine coupée en fines lamelles, une botte de cresson, un poivron rouge et un oignon rouge émincés.

Keftas à la marocaine<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (2)</span></span>

Quand je mange des keftas, je ne peux jamais m’empêcher de penser au personnage de Madame Serfati du très regretté Elie Kakou qui en a marre de faire des boulettes… et les écrase entre ses mains pour en faire des keftas. Vous ne connaissez pas? A mourir de rire…

Les keftas, ce sont aussi ceux de ma collègue turque…. les meilleurs que j’ai jamais mangés… vraiment…

Et elle m’a enfin apporté les épices secrètes qui les rendent si bon… et ça m’a rappelé cette sublime recette marocaine que je n’avais plus fait depuis des années…

Ici, on utilise du ras el hanout : attention, s’il y a des enfants, prévoyez une petite casserole sans épices, car c’est relevé (pas piquant, mais trop relevé pour des papilles enfantines).

Tarte au potiron<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (2)</span></span>

J’adore le potiron, et le velouté de potiron, mais j’avais envie de l’utiliser autrement qu’en soupe. L’utilisation sucrée me tentait mais ayant loupé mes confitures l’année dernière, je n’avais pas envie de ré-itérer l’expérience. Mais cette recette de Pumpkin Pie, ou tarte au potiron, en français dans le texte, m’est tombée sous les yeux et j’ai tenté l’expérience ce week-end avec des cobayes amis. Ils ont tous aimé, les enfants aussi.

Betteraves rouges au vinaigre<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--half-highlight js-rmp-remove-half-star"></i> <span>4.3 (6)</span></span>

Encore une grande histoire d’amour entre les betteraves rouges et moi. Malheureusement, un amour que je n’ai pas su communiquer à mon homme, ni aux enfants. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé en variant les recettes.

Donc, quand mon panier de légumes de la semaine en contient 1 kilo, mon histoire d’amour se tranforme en overdose. Mais je me souvenais des fondues bourguignonnes à la maison quand j’étais petite et où on se gavait autant de betteraves au vinaigre que de frites…

Ma copine Christine m’a déniché une bonne recette que je me suis empressées de tester, et je dois dire qu’elles sont très parfumées.

A vous d’essayer maintenant…