Rosbeef au pesto rouge et champignons<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>4 (1)</span></span>

Je n’ai jamais été une fan du rosbeef.
J’en ai trop mangé pendant mon enfance, et les fois où je me suis lancée dans sa préparation, c’était trop sec. Mais, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et cette recette m’a titillée quand je l’ai lue.

Je l’ai testée en 2007 et puis je l’ai oubliée dans ma pile de recettes volantes.
Elle a resurgi il y a quelques jours et je me suis souvenue comme la viande était bien tendre.

1/2 heure de préparation, donc autant vous dire qu’on peut la classer dans nos recettes rapides à oser la semaine.