Keftas à la marocaine<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (2)</span></span>

Quand je mange des keftas, je ne peux jamais m’empêcher de penser au personnage de Madame Serfati du très regretté Elie Kakou qui en a marre de faire des boulettes… et les écrase entre ses mains pour en faire des keftas. Vous ne connaissez pas? A mourir de rire…

Les keftas, ce sont aussi ceux de ma collègue turque…. les meilleurs que j’ai jamais mangés… vraiment…

Et elle m’a enfin apporté les épices secrètes qui les rendent si bon… et ça m’a rappelé cette sublime recette marocaine que je n’avais plus fait depuis des années…

Ici, on utilise du ras el hanout : attention, s’il y a des enfants, prévoyez une petite casserole sans épices, car c’est relevé (pas piquant, mais trop relevé pour des papilles enfantines).

Empanadas chiliens<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (3)</span></span>

Recette d’empanadas chiliens:
J’avoue je fais tout à l’œil…