Carbonnades flamandes au pain d’épices<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>4.1 (7)</span></span>

Les carbonnades flamandes, on adore ça ici. Bien souvent, au spéculoos. Mais je suis tombée sur plusieurs recettes de carbonnades flamandes au pain d’épice et des amis ont servi de cobayes récemment, et c’était ma foi assez réussi.

J’ai choisi la gueuze comme bière, mais je les ai déjà faites à la Saint-Feuillien, à la Chimay brune ou à la Leffe : il faut varier les plaisirs avec le choix de bières qu’on a en Belgique.

C’est aussi un plat idéal quand on reçoit : comme ça doit mijoter +/- 3 heures, on peut le préparer la veille, ou le matin (1h30 de cuisson), et le réchauffer au moment ou les invités arrivent (encore 1h30).

L’idéal est de les déguster avec des frites et les accompagner d’une salade verte.